Stacks Image 138
Stacks Image 325
Stacks Image 274
Stacks Image 45


DONNÉES PRINCIPALES

Etudes : 2007-2008
Réalisation : 2009-2010
Coût total : 11'312'000.-
Cube SIA : 11'531 m3
Coût au m3 SIA : 748.-/m3
Chantier : 24 mois

ARCHITECTE
Jacques Perret

COLLABORATEURS
Gerardo Cantillo
Sebastien Bruttin
Renaud Knobel

MAÎTRE DE L’OUVRAGE
CERN

INGÉNIEURS CIVILS
Amsler Bombeli SA
1007 Lausanne
Synaxis SA
1007 Lausanne

INGÉNIEURS ELECTRIEN
Betelec SA
1223 CArouge

INGÉNIEURS CV
EGC Chuard SA
1215 Genève

INGÉNIEURS SANITAIRE
BA Consulting SA
1037 Etagnières

INGÉNIEUR PHYSICIEN
Sorane SA

INGÉNIEUR ACOUSTICIEN
AAB SA

LIENS
www.cern.ch


PRÉAMBULE

Dix ans après sa mise en service, et face à l’importance du projet LHC, le bâtiment N°40, réalisé en 1997, est devenu trop exigu pour accueillir les physiciens des principales expériences.

Il s’agissait donc en premier lieu de pouvoir offrir environ 300 places de travail supplémentaires, à proximité directe du bâtiment N° 40, permettant ainsi une communication à pieds secs entre les deux bâtiments. cette solution présente l’avantage de pouvoir mettre à disposition les services com- muns du Bâtiment n°40 aux occupants du nouveau projet.

En second lieu, la nouvelle réalisation ne devait pas porter atteinte au bâtiment existant mais s’inscrire dans le même esprit, et vivre en symbiose avec le bâtiment N°40. Enfin, compte tenu de l’occupation particulièrement forte du bâtiment N°40 et de la proximité souhaitée du nouveau projet, il s’agissait de trouver une solution réduisant au maximum les nuisances liées au chantier.

PROGRAMME 

292 places de travail dont 136 en open-space, 4 salles de réunion, patio.

CONCEPT ET ORGANISATION

L’implantation au sud du bâtiment N°40, dans le talus et “vers le bas”, s’est vite avérée optimale. En premier lieu, la solution de disposer les bâtiments tête-bêche en coupe - c’est à dire de manière à ce que le niveau inférieur du bâtiment existant corresponde à celui supérieur de la nouvelle construction - permet de maintenir la transparence au rez depuis le bâtiment N° 40 et dégage complètement la vue sur les 5 niveaux supérieurs, préservant ainsi la totalité des bureaux existants.

La réalisation de demi-niveaux, à l’instar du rez-de-chaussée du bâtiment N°40, permet de relier de plein pied, les deux niveaux du bâtiment existant au nouveau, les accès latéraux étant couverts. cette imbrication des deux projets rend particulièrement aisée l’utilisation des services communs du bâtiment N°40, tels que salles de conférences, salles de réunion, cafétéria principale.

Plutôt que d’implanter un bâtiment de type barre, adossé au talus et n’offrant qu’un nombre limité de places de travail, il a été préféré une solution en U permettant de créer un patio sur lequel pourraient s’ouvrir autant de bureaux supplémentaires. l’exécution d’une paroi moulée a rendu cette option parfaitement réalisable et permet ainsi d’offrir environ 300 postes de travail supplémentaires..